« Déménager en Île-de-France : les ménages aux revenus modestes s’éloignent davantage de Paris  » : zoom sur l’étude de la ctrad

Réalisé par la cellule technique régionale d'aide à la décision (ctrad) dans le cadre d’un partenariat avec l’Institut Paris Région, cet article repose sur l’exploitation des données des caf d’Ile-de-France.
Date : 30 septembre 2021
Auteur : Service Communication de la CAF du Val-de-Marne
Dossiers
Demenagement-Blog

La finesse spatiale et temporelle de ces données permet d’étudier précisément les déterminants et la géographie des mobilités résidentielles des allocataires franciliens, soit près de la moitié de la population régionale. L’analyse de ces mobilités atteste de l’effet prépondérant des événements familiaux ou professionnels sur le fait de déménager.

Par ailleurs, deux tendances générales ressortent :

  • les déménagements se font principalement à proximité de l’ancien domicile,
  • les mobilités favorisent le desserrement résidentiel des allocataires.

Néanmoins ces dynamiques varient selon le niveau de vie des foyers. Les allocataires à bas revenus sont ceux qui s’éloignent le plus de leur ancien logement. On constate également une périphérisation plus marquée des ménages aux revenus modestes ; alors que les foyers au niveau de vie fragile ou moyen sont surreprésentés parmi les ménages s’installant aux marges de la région. Cependant, la périphérisation des ménages à bas revenus reste contenue par la centralité du parc social et agit surtout au départ de Paris.

Pour télécharger l’article, cliquer ci-dessous :

Mobilites_allocataires_franciliens_ctrad

Screenshot-2020-10-12 Ctrad Cellule technique de réflexion et d'aide à la décisionL’ensemble des publications de la ctrad est consultable sur le site : ctrad-caf-idf.fr.